Fiche complète sur l’adoption de lapin nain

Le lapin nain est principalement le choix des familles adoptives grâce à ses petites mensurations et son poids léger. L’animal ne pèse que 1,5 Kg au maximum et il convient à une vie dans un appartement. Il dispose de ses propres conditions pour s’épanouir, comme toutes les espèces domestiques. Ces indices vont vous aider à vous en occuper correctement.

L’environnement propice au bien-être du lapin nain

Un lapin nain a besoin de son propre espace, notamment d’une cage faite pour lui. Elle doit être suffisamment spacieuse pour que l’animal s’y sente bien. En métal ou en bois, cela importe peu tant que la maisonnette mesure au minimum 100 cm de largeur et 50 cm de longueur. Elle sera placée dans un endroit calme, à l’abri du soleil et des courants d’air.

Optimisez le bien-être de l’animal en garnissant son espace. Pour cela, vous avez le choix entre de la litière de chanvre ou des copeaux de bois. La première absorbe les odeurs et s’avère peu poussiéreuse, essentielle pour le bon fonctionnement du système respiratoire du lapin. Les copeaux de bois  sont plus confortables mais favorisent la formation de substance pâteuse en présence d’urine.

Le régime alimentaire adapté

Les alimentations les plus recommandées pour un lapin nain restent le foin et les légumes. Le premier est excellent pour entretenir les dents de l’animal. De plus, il assure le fonctionnement de son système digestif. Les légumes  lui apportent les vitamines et les nutriments nécessaires. Optez pour du persil, des carottes, des feuilles de navet ou encore des origans.

Attention, il est interdit de lui donner des sucreries, des friandises, des boissons et de la viande. Le lapin nain n’est pas carnivore. Optez plutôt pour des aliments plus sains et des croquettes. Ces dernières servent de compléments alimentaires, essentiels pour le développement de l’animal.

La santé de l’animal : à surveiller de près

L’espérance de vie entre 7 à 12 ans du lapin nain varie principalement selon son état de santé. L’un des moyens pour savoir s’il se porte bien est de prendre régulièrement sa température. Rien est à signaler lorsqu’elle est comprise entre 38 et 39°C. Il est judicieux de le vacciner contre la maladie virale hémorragique et la myxomatose, deux pathologies qui touchent souvent cette espèce.

Il est recommandé d’observer régulièrement l’animal et de se diriger vers un vétérinaire s’il présente des larmoiements ou des écoulements nasals. Ils sont principalement signes de gale des oreilles, de troubles cardiaques ou encore de diarrhée. Sa dentition doit également être vérifiée de près pour éviter une mauvaise alimentation responsable de maladies.

Cette race de lapin est certes facile à vivre, mais sa domestication s’avère un peu délicat. Il faut donc bien se préparer à lui apporter ce dont il a besoin avant de l’adopter.